Quelques mots sur le piège à phéromone

Nous sommes toujours tentés d’utiliser la méthode radicale des insecticides industriels pour lutter contre les insectes nuisibles. Pourtant, des méthodes simples existent qui nous permettent de réduire notre empreinte écologique et respecter ainsi les impératifs de notre environnement, dont le piège à phéromone.

Lutte biologique respectueuse de l’écologie

Le piège à phéromone est un accessoire qui utilise nos connaissances de la nature pour apporter les correctifs que nous estimons devoir faire pour éviter une surpopulation des insectes nuisibles. Certains insectes portent assurément préjudice à la quiétude de notre vie quotidienne et à la productivité de nos activités lucratives. Il n’en demeure pas moins qu’ils constituent un maillon utile dans la chaîne alimentaire que nous nous n’avons pas intérêt à rompre. L’équilibre écologique s’en trouverait grandement affecté.

Quoique moins puissante que les pulvérisations d’insecticides, cette méthode a l’avantage d’être propre – écologiquement parlant – et les éliminations d’individus qu’elle accomplit ne se chiffre pas en hécatombe irréversible pour la reproduction des espèces.

Leurre disposé par l’Homme pour agir sur la reproduction des insectes nuisibles

Les phéromones sont des substances chimiques que la plupart des animaux et certains végétaux émettent en guise de message à l’intention des individus d’une même espèce. Ces substances comparables aux hormones transmettent des informations qui agissent sur la physiologie et les comportements de ces sujets dans le domaine sexuel, maternel ou de l’instinct de conservation.

Le piège à phéromone est un leurre que l’Homme installe pour gruger le mâle qui croit avoir repéré une femelle prête pour la reproduction. Il vole alors autour de la capsule qui émet l’odeur de la femelle jusqu’à épuisement pour ensuite tomber dans la glu ou l’entonnoir spécialement disposé à cet effet. Si ce sont des fourmis dont vous souhaitez vous débarrasser, optez pour l’anti-fourmi naturel.

A LIRE EGALEMENT  Bouture de figuier : choisissez le meilleur mode de multiplication

Les cibles des leurres installés par l’Homme

Comme la phéromone est diffusée à des dizaines de mètres alentour, les insectes mâles, dotés naturellement d’un odorat très développé,  sont facilement attirés. Le principe du piège consiste à attirer les insectes mâles en diffusant une odeur identique aux phéromones des femelles.  Il reste que chaque insecte a sa phéromone propre à son espèce. Vous pouvez trouver les capsules de phéromones sur le marché et qui agit spécifiquement sur chacun des insectes listés ci-dessous :

  • Carpocapse du poirier, du pommier et du prunier ;
  • Chenille processionnaire du pin
  • Mineuse du marronnier ;
  • Mouches de la carotte, de la cerise et de l’olive ;
  • Noctuelle du chou et de la tomate ;
  • Pyrale du maïs ;
  • Teigne du poireau ;
  • Tordeuse du pois.

Les dispositifs possibles et existants

Le piège à phéromone existe  sous différents aspects :

  • Le piège à entonnoir consiste en une boîte en forme d’entonnoir remplie d’eau dont le couvercle est ouvert. Subjugué par l’odeur émanant de la capsule de phéromone, l’insecte vole sous le chapeau pour ensuite finir au fond de la boîte.
  • Le piège delta est surtout utilisé quand on veut procéder au comptage des insectes piégés. En polypropylène résistant aux intempéries, le piège delta se présente sous la forme d’un triangle où la capsule est disposée au sommet et une bande de glu sert de base.

Sinon, découvrez également comment détruire un nid de guêpe.

Leave a Comment