Lutter efficacement contre le mildiou tomate

Le mildiou est une maladie qui apparaît sur les feuilles de tomates. Il est surtout causé par le champignon nommé Phytophthora et se développe lors des saisons humides. En général, on distingue deux espèces de mildiou tomate : le Phytophthora infestans qui attaque les feuilles et les tiges au printemps et le Phytophthora parasitica qui s’en prend aux fruits en automne. Quelles précautions prendre pour maitriser sa propagation ? Comment faire pour se débarrasser de cette maladie ? Cet article vous livrera tous les secrets d’une plantation de tomates saines.

Quelques précautions à prendre

Il faut savoir avant toute chose que le mildiou tomate se propage sous l’action de la chaleur et de l’humidité. Il se répand par les airs et peut rester dans le sol durant plusieurs années.

Pour mieux le prévenir, il est important d’appliquer les différentes exigences de la culture de tomates. Ainsi, veillez toujours au bon respect des doses des produits, ainsi que leur délai d’application. Pesez également le choix des produits utilisés pour prévenir ou traiter le mildiou. Sachez que durant les périodes où les risques sont élevés, il faut appliquer le traitement une fois tous les 8 à 10 jours et alterner avec des solutions à base de mancozèbe.

Par contre, durant les saisons de pluie, il faut renouveler le traitement et appliquer d’autres spécialités systémiques. Cela contribuera à une meilleure prévention du mildiou sur vos plantations de tomates. Les éventuels ravages causés par les insectes, comme les fourmis, doivent aussi être pris en compte. Pour les tenir éloignées de votre potager, rien ne vaut l’anti fourmi naturel.

A LIRE EGALEMENT  Comment créer son jardin japonais ?

Prévenir l’apparition de la maladie

En premier lieu, il faut lutter contre l’humidité en mettant en place un abri comme les serres, le toit transparent…

Lors de la plantation de vos tomates, espacez au maximum les pieds de chaque plante pour bien les aérer. De cette manière les feuilles sèches ne resteront pas à proximité des plantes. Il faut en moyenne 50 cm de distance.

Certes, il est nécessaire d’arroser régulièrement les tomates, mais veillez à ce que feuilles ne soient jamais mouillées. N’arrosez jamais votre plantation de tomates le soir. Cela garde les plantes humides toute la nuit.

Il faut noter aussi qu’il existe des tomates plus résistantes au mildiou que d’autres. Ainsi, il est vivement conseillé de planter plusieurs variétés de tomates.

L’apport en minéraux par semaine est aussi très recommandé pour lutter contre le mildiou tomate. Aspergez alors toutes vos plantes de purin d’ortie et de consoude.

Utiliser les bons remèdes pour mieux éradiquer la maladie

Le bicarbonate de sodium semble une solution efficace si la maladie commence à attaquer votre plantation. Maitrisez le mildiou en pesant la dose appliquée. Autrement, ce produit deviendra vite toxique pour votre culture de tomate.

Le cuivre s’avère aussi très efficace contre la prévention du mildiou. Ainsi, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur les feuilles des plantes pour éviter la germination des spores. Cette solution est à faire avant la saison des pluies durant lesquelles, il faut également éviter de désherber au vinaigre, au risque de tuer vos plantes.

Vous pouvez aussi utiliser plusieurs types de fongicides pour éliminer cette maladie. Pour les fongicides de contact, utilisez-les en alternance avec des produits cupriques. Et pour les fongicides systémiques, optez pour ceux à base de mancozèbe ou de métirame de cymoxanil. Ce dernier comme base de fongicide s’avère très efficace, car il pénètre vraiment dans les plantes et les préserve ainsi du mildiou tomate.

A LIRE EGALEMENT  Bouture de figuier : choisissez le meilleur mode de multiplication
Leave a Comment